Article : PAYS DE DURAS: RENCONTRE PHOTOGRAPHIQUE ……ET GASTRONOMIQUE AVEC LES FROMAGES DE STÉPHANIE, LE DOMAINE DE LAULAN ET LE DOMAINE DES HAUTS DE RIQUET 16/08/2019

Les fromages de Stéphanie 
Manon des Sources dans sa Provence natale, promenait ses chèvres dans la garrigue. Ivres de grand air et  de plantes savoureuses, elles donnaient un lait parfumé et délicieux pour les fromages. Peut-être est-ce ce film qui a inspiré Stéphanie Graux, à devenir éleveuse de chèvres, au Malardeau sur la commune de St Sernin ? www.leschevresdestephanie.fr  
Depuis dix ans, Stéphanie et son troupeau de plus de 30 chèvres pyrénéennes parcourent, en plus des quatre hectares de pâture autour du domaine, les alentours à la recherche de ronces et autres herbes sauvages : bois et orées de bois, chemins de campagne, bordures de vignes, (auxquelles elles ne touchent jamais) en compagnie de ses deux chiens de troupeau. Une vie aboutie pour Stéphanie, et un beau reportage photos réalisé…
Avec le lait de ses biquettes, Stéphanie fabrique des fromages, du plus frais au plus affiné : faisselle, brique de 5 jours, fromage rond sec, fromage rond cendré pour lesquels elle a obtenu des médailles d’Or d’Argent et de Bronze, au concours de la chambre d’agriculture. Sur les marchés de la région, de Duras à Monségur et Sainte Foy la Grande,  elle régale ses clients, les visiteurs et les touristes.
Ses promenades caprines, l’emmène aux abords du domaine de Laulan de Régis Geoffroy. Pour le plaisir de la rencontre, elle offre ses fromages et du pain frais que les amis dégustent avec Gilbert le Papa,  autour d’un Sauvignon, médaille d’Or 2017/2018 dans les chais du domaine aux multiples prix d’excellence. Un moment de pur bonheur et de gastronomie !www.domainelaulan.com/le-domaine.html 
Même  les porcs noirs gascons, à la viande fondante et délicieuse, de Léa et Yvan Bireaud du domaine des Hauts de Riquets à Baleyssagues, boivent du petit lait ! Ce petit lait ou lactosérum est issu de la fabrication des fromages : il est ce liquide un peu verdâtre qui reste une fois que le lait caillé est égoutté. Léa et Yvan récupèrent ce petit lait chez Stéphanie et il va entrer dans la transformation agroalimentaire. Mélangé aux céréales, les bêtes en raffolent.https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/baleyssagues_47020/les-beaux-projets-divan-bireaud_14019651.html
Stéphanie et ses biquettes sont à l’origine d’une belle chaîne de solidarité, et c’est bien. 
Dany Blanc  

Primée par la Chambre d’agriculture


Stéphanie Graux était, à l’origine, accompagnatrice de tourisme équestre en Mongolie. Ses parents, natifs de Belgique, ont acheté un bien immobilier dans le Duraquois, où Stéphanie a passé ses vacances. La région lui plaisant, elle se lance dans une nouvelle aventure, en devenant éleveuse de chèvres laitières.
Contactée par la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne, Stéphanie Graux a participé au concours lancé par cette structure, et a eu la joie d’être primée avec quatre médailles : fromage lactique frais (médaille de bronze pour la faisselle, médaille d’or pour la brique de cinq jours), fromage lactique affiné (médaille de bronze pour le fromage rond sec et médaille d’argent pour le fromage rond cendré). Ces quatre médailles sont une reconnaissance de son travail et d’une grande passion.

Un véritable savoir-faire
Après ses premières armes chez un confrère duraquois, elle s’est installée, voilà treize ans, au lieu dit Malardeau. Actuellement, l’éleveuse a un troupeau de 32 caprins, dont 28 produisent du lait pour la fabrication des fromages, qui sont fabriqués sur place. La traite a lieu une fois par jour, et ensuite le troupeau, guidé par Stéphanie et son chien, part en promenade aux alentours de la propriété, s’arrêtant, çà et là, pour se nourrir… Lors des naissances de chevreaux, les femelles sont gardées et les jeunes boucs partent poursuivre leur vie au parc animalier de Cadaujac.
Sitôt le lait collecté, la récupération de la presure permet de commencer la fabrication des fromages, moulés le lendemain. « Les chèvres pyrénéennes donnent moins de lait, mais celui-ci étant plus gras, il y a moins de perte de petit-lait », explique Stéphanie. Celle-ci vend ses fromages sur les marchés du Sud-Ouest, de Duras, Monségur et Sainte-Foy-la Grande, en Gironde.
La vente à la ferme s’effectue sur rendez-vous, au 06 70 12 05 71.




Stéphanie Graux est fière de son troupeau de chèvres pyrénéennes.PHOTO G. B.

Voir l’article sur le sud ouest : 

https://www.sudouest.fr/2018/07/13/primee-par-la-chambre-d-agriculture-5229869-3861.php